Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» A la Une» Briand se sent « trahi »» Lecture d'une news



Briand se sent « trahi »

Rédigé Le 05 juillet 2008, 13h41 par Loic

Briand se sent « trahi » Jimmy Briand, l’attaquant du Stade Rennais, qui veut rejoindre le PSG, met en cause Pierre Dréossi, le manager général breton, et menace d’arrêter sa carrière.

« Tout le monde sait que j’aime ce club, indique Briand dans les colonnes de L’Equipe de ce samedi matin. Le PSG, c’est le choix du cœur, un très gros défi. J’ai envie de le relever. Paul Le Guen me souhaite vraiment. Je veux y aller pour continuer à progresser ». Dimanche, l’international Espoirs a décidé de sécher le stage de préparation à Carnac avec ses coéquipiers. Jimmy Briand veut absolument rejoindre Paris et se dit prêt à aller au clash avec ses dirigeants.

Sous contrat jusqu’en 2010, le jeune attaquant de 22 ans déteste l’injustice mais pense être gentil et correct. « Je crois que je suis quelqu’un de très correct, gentil. Mais je déteste l’injustice, qu’on me mente, nous a-t-il dit, hier. Là, je peux sortir de mes gonds. Très peu de gens connaissent cette facette de mon personnage. Les gens vont me trouver capricieux, mais ça m’est égal. Je suis quelqu’un de droit. J’ai été poussé à bout. Le coach m’a dit qu’il ne voulait pas que mes problèmes minent le groupe. Je n’avais pas l’esprit pour participer au stage de Carnac. Mes potes, qui sont là-bas et que je joins par téléphone, comprennent très bien ma position ».

« Ce n’est pas la peine que Rennes floque mon maillot »

Persuadé d’avoir été trahi, Briand est décidé à rejoindre Paris coute que coute. « J’aurais pu demander à partir car j’avais d’autres propositions, jure-t-il. Pierre Dréossi m’avait dit, les yeux dans les yeux, qu’il ouvrirait la porte en fin de saison en cas de bonne proposition. Aujourd’hui, il dit que la porte est fermée. Je ne l’accepte pas. Guy Lacombe m’a dit qu’il comptait sur moi. Je comprends sa position. Mais, moi, j’ai une promesse de Dréossi et il ne veut pas la tenir. Il me trahit. J’attache une importance énorme à la parole donnée. Ce n’est pas la peine que Rennes floque mon maillot : je ne le porterai pas ».

Alors qu’il déclare que l’actionnaire du club Breton François Pinault est « un homme droit », il n’en dit pas la même chose pour Pierre Dréossi, le manager du club. « Un truc s’est cassé entre nous. Je me sens trahi. Surtout qu’avant de partir en vacances le président, Frédéric de Saint-Sernin, m’avait laissé un message dans lequel il me disait qu’il voulait vraiment me garder encore un an, mais que, si je n’étais pas motivé à 100 %, on essaierait de trouver une solution ».

Briand veut encore croire à un dénouement heureux. Pour cela, encore faudrait-il, estime-t-il, « que tout le monde se retrouve autour d’une table pour afficher clairement ses positions ». Paris propose près de 7 M€ alors que Rennes en demande 12. « Douze millions, ce n’est pas honnête, trouve Briand. C’est un chiffre pour que je ne parte pas. En France, aucun club ne paiera autant. Et Rennes ne choisira pas mon futur club. Il faut vraiment trouver un équilibre. » Sinon ? « Je suis prêt à aller jusqu’au bout. Je suis même prêt à arrêter le foot ».

Source : L'Equipe

Briand
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 50 visiteurs en ligne - Remonter