Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» A la Une» Makelele : Un Paris à tenir» Lecture d'une news



Makelele : Un Paris à tenir

Rédigé Le 27 juillet 2008, 17h00 par Loic

Makelele : Un Paris à tenir En faisant signer Claude Makelele, après Ludovic Giuly, Paris a montré sa volonté de redevenir un club de premier plan, après deux saisons de galères. Le destin du PSG sera-t-il transformé par celui dont on attend qu’il s’impose en patron ? Quoi qu’il en soit, il a été désigné capitaine du PSG cette saison !

En une semaine, le PSG a beaucoup changé. L’arrivée de Ludovic Giuly lui a rendu le sourire. Celle de Claude Makelele lui a rendu ses ambitions. Dix ans après son départ pour le Celta Vigo, le milieu de terrain revient en France, et sa simple présence semble faire des Parisiens des candidats légitimes aux premiers rôles de la Ligue 1 pour la première fois depuis des années. Jusqu’au 9 août au moins.

Possède-t-il les ressources nécessaires ?

La saison dernière, le Français a disputé quarante-sept matches. Il a joué treize fois avec l’équipe de France et trente-quatre fois avec Chelsea. Makelele a souvent fait l’impasse sur les matches de Championnat les plus faciles, mais il ne ratait aucun des rendez-vous décisifs. En fin de saison, il disputa l’intégralité des deux demi-finales de Ligue des Champions, contre Liverpool. En finale, contre Manchester United, il ne céda sa place qu’au bout de la prolongation.

La saison prochaine, Claude Makelele ne sera pas accaparé par l’équipe de France. Avec le PSG, il disputera la Ligue 1, la Coupe de l’UEFA et la Coupe de France (Paris étant exclu de la Coupe de la Ligue). Il n’y a pas de raison de croire que Makelele n’ait pas les ressources pour boucler une saison pleine. Et peut-être deux, la deuxième saison de son contrat de jeu est optionnelle. « Tant que j’ai cette énergie sur le terrain, il n’y aura pas de problèmes. Et si je vais jusqu’à quarante-cinq ans, tant mieux ! ». Le sélectionneur français, Raymond Domenech, a une joli formule : « Claude, plus il vieillit, plus il court ! ».

Va-t-il vraiment jouer un rôle de leader ?

C’est un rôle qu’il semble assumer. De plus, il sera capitaine pour la saison 2008/09. « Je ne viens pas ici comme un messie, mais je viens en messager. Je veux apporter mon expérience aux jeunes joueurs de l’équipe et leur donner ce que l’on m’a donné quand j’étais jeune ». Depuis son départ pour le Celta Vigo il y a dix ans, « Maké » a tout gagné en club.

Il s’est imposé au Real Madrid, à l’époque des Galactiques. Puis a fait son trou à Chelsea, dans l’ère ultra-concurrentielle de Roman Abramovitch. Pour autant, le Français n’est jamais devenu un patron. A Chelsea, malgré son expérience et ses cinq saisons de présence, il ne porta le brassard qu’à de rares reprises, en dépannage.

« Je suis un leader qu’on ne voit pas, mais qui est là, affirme-t-il. Le groupe le ressent. L’autorité, ce n’est pas de gueuler. L’autorité, c’est un regard, un geste. C’est montrer l’exemple par son attitude, même si on n’est pas une bonne phase. Avec les jeunes e l’équipe de France, il y a des moments oú je peux être un gamin et partager leur ambiance, à l’entraînement par exemple. Et puis après, je change ma chemise (sic !) et on passe à des choses sérieuses ».

Quel sera son apport tactique ?

A trente-cinq ans, Claude Makelele ne changera pas. Il ne marquera pas, il ne dribblera pas et sera rarement passeur décisif. Ce n’est pas vraiment un problème. Claude Makelele, dans son rôle de milieu défensif axial habituel, peut faire beaucoup pour sa nouvelle équipe. Sa présence, conjuguée à celle de l’ex-Manceau Stéphane Sessegnon et de Ludovic Giuly, offre à Paul Le Guen plusieurs solutions tactiques au milieu de terrain :
- dans un système en losange, Makelele pourra assurer seul la récupération, dans l’axe. Dans cette organisation, Sessegnon à droite, et Rothen, à gauche, auront un rôle de piston. Giuly évoluera, lui, en meneur de jeu axial, placé juste derrière deux attaquants.
- toujours dans un système en 4-4-2, une autre option consiste à associer Makelele et Sessegnon, dans l’axe, et à placer Giuly et Rothen sur les ailes.
- mais, compte tenu du manque d’attaquants de valeur dans l’effectif parisien, Paul Le Guen semble susceptible de faire évoluer son équipe en 4-2-3-1. Derrière une ligne de milieux de terrain offensifs, composée de Giuly, Sessegnon et Rothen, Makelele serait donc associé à la récupération à Jérémy Clément.
Quel que soit le système tactique choisi par Le Guen, qui promet d’ »essayer des choses », Makelele sera un stabilisateur pour l’équipe parisienne.

L’image du PSG y gagne-t-elle ?

Assurément, la venue de Claude Makelele au PSG induit des retombées d’images très positives pour le club parisien. Charles Villeneuve ne l’ignore pas. Depuis la signature du duo Giuly-Makelele, le nombre d’abonnements vendus a augmenté de 60% ! Il est cependant trop tôt pour dire si la stratégie « bleue » sera une réussite, mais elle semble en tout cas cohérente sportivement. « Comme chaque fois, c’est le terrain, les résultats qui diront si nous avons raison, temporise toutefois Villeneuve. Soyons donc patients ! ». De façon certaine, on sait en revanche que la présence de Claude Makelele changera quelque chose dans le rapport aux arbitres : il sera moins facile de siffler contre Makelele que contre un autre joueur.

Makelele

   
EGALEMENT DANS L'ACTU
DERNIER MATCH
PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 

 

 

Partenaires : PSG | Bordeaux | Mercato | OM | Football | Spartak Moscou | Mercato | AllPaname | PSG | Actualité foot | 11Manager | Foot | Paris Sportifs | Football Manager | Hors-jeu | Jygoal.fr | Maillot PSG | Mercato PSG

Ne ratez pas la meilleure cote pour vos Paris sportifs Ligue 1 avec Wincomparator.com : pronostic, comparateur et match en direct

© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 56 visiteurs en ligne - Remonter