Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» CDF» Quevilly : «C'était magnifique»» Lecture d'une news



Quevilly : «C'était magnifique»

Rédigé Le 15 avril 2010, 13h16 par Loic

Anthony Laup, l'attaquant quevillais, revient avec joie et fierté sur la soirée de mercredi et le parcours des Hauts-Normands en Coupe de France.

Anthony Laup, quelle est votre première impression après l'élimination de Quevilly, mercredi soir, contre le PSG (0-1) ?
On est très déçu de se faire éliminer à une marche du Stade de France. Après, quand on réalise bien, on peut être fier du parcours que l'on a accompli. Quand je me suis réveillé ce matin (jeudi), j'étais déçu mais quand j'ai reçu tous ces messages de félicitation, j'étais fier d'avoir pu faire plaisir à beaucoup de personnes.

Avez-vous des regrets par rapport à ce match ?
Franchement, oui, parce que ça ne s'est pas joué à grand-chose. On touche le poteau et je rate également une occasion en fin de match. Perdre sur un but d'écart, c'est rageant. Après, c'est le football.

Avez-vous été impressionné par l'ambiance du Stade Michel-d'Ornano, totalement acquis à votre cause ?
C'est clair, c'était magnifique. On a l'habitude de jouer devant 200 personnes en CFA. C'était extraordinaire de jouer devant un public de 21 000 personnes acquis à notre cause. Ils nous ont aidé de la première à la dernière minute. C'était magnifique.

Regrettez-vous de ne pas avoir joué au Stade Robert-Diochon à Rouen ?
Vu l'ambiance d'hier, je ne regrette pas trop, même si le Stade Robert-Diochon nous a porté chance dans le passé. On a réussi à remplir le Stade Michel-d'Ornano, c'est extraordinaire. A Rouen, il n'y aurait pas eu autant d'ambiance car il n'y a que 12 000 places.

« Quevilly peut sortir la tête haute »

Comment avez-vous trouvé cette équipe du PSG ?
C'est une bonne équipe, très bien organisée. On a tout de suite vu le haut niveau. Il ne leur faut pas grand-chose pour concrétiser leurs occasions. Ils ont montré leur expérience pour tenir le résultat à la fin du match. Mon adversaire du soir était Sylvain Armand. Ça m'a fait bizarre car j'ai l'habitude de le voir à la télé. La Coupe de France nous a permis de rencontrer des joueurs de haut niveau. Mercredi soir, tous les joueurs m'ont impressionné. En plus, j'ai récupéré le maillot de Claude Makelele et de Sylvain Armand.

Que retenez-vous de cette épopée en Coupe de France ?
On retient l'aventure humaine vécue du quatrième tour jusqu'à la demi-finale. On a montré que l'on était une bonne équipe avec un très bon état d'esprit. Nos deux coachs, Régis Brouard et David Choquet, ne nous ont jamais lâchés. Toute la région était derrière nous. C'était magnifique. Mon meilleur souvenir, c'était le match contre le PSG, malgré la défaite. On peut sortir la tête haute.

Avez-vous fêté votre parcours fantastique en Coupe de France mercredi soir ?
On n'a rien fait de spécial. On est tous rentrés. On devrait faire ça ce week end ou la semaine prochaine.

N'êtes-vous pas trop déçu de retomber dans l'anonymat du football amateur ?
Non, on n'est pas déçu car on savait très bien que tout était éphémère. Maintenant, il faut se reconcentrer sur le championnat. La Coupe de France, c'était un bonus. L'an prochain, on va essayer de viser l'accession en National. Il va falloir se servir de nos prestations en Coupe de France.

Source : Foot365

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 10 visiteurs en ligne - Remonter