Chargement...


Kezman: «J’espère arriver très vite»

Rédigé Le 10 aout 2008, 17h31 par Loic

Kezman: «J’espère arriver très vite» Mateja Kezman, l’attaquant serbe de Fenerbahçe, attend l’accord de son président pour s’engager avec le PSG. Ce dimanche, il se confie dans les colonnes de L'Equipe.

Le joueur serbe ne cache pas son envie de rejoindre le club de la capitale française, mais un litige financier avec son club, Fenerbahçe, l'empêche pour le moment de s'engager avec le Paris Saint-Germain. Il espère trouver une solution rapidement, cette semaine de préférence. Paris est le club de ses rêves, mais lr dernier mot appartient à son président...

Etes-vous sur le point de vous engager avec Paris ?
Pour le moment, je suis joueur de Fenerbahçe. Je suis d’accord avec les dirigeants parisiens, mais tout n’est pas réglé avec mon club. Je viens de passer deux très belles années en Turquie, dans un club extraordinaire, une ville magnifique. Je remercie le président de m’avoir fait confiance en 2006. Ma première saison a été plutôt bonne, j’ai marqué des buts et je pense avoir répondu aux attentes. C’est vrai que la deuxième a été plus délicate. Ce serait difficile de rester ici alors que je n’entre pas dans les plans du nouvel entraîneur (Luis Aragones). Mon avenir est à Paris, le club le plus intéressé par ma venue. J’espère que mon président fera ce qui est possible pour que ça se fasse.

Espérez-vous être à Paris cette semaine ?
Les négociations se poursuivent et bien sûr que j’espère arriver à Paris très vite, cette semaine si possible. Ce serait fantastique. Le challenge que me propose le PSG est excitant. Encore une fois, je ne suis pas maître de mon destin. C’est à mon président que revient le dernier mot. Il sait que Paris est le club de mes rêves.

Vous êtes-vous déjà entretenu avec Paul Le Guen ?
Non. J’ai simplement discuté avec le président et avec Alain Roche lorsqu’il est venu à Istanbul. C’est un mec charmant et, je crois me souvenir, un ancien très bon défenseur.

Quels joueurs du PSG connaissez-vous ?
Makelele, avec qui j’ai joué à Chelsea (2004-05). Un grand joueur. Il est vraiment très drôle. Je l’adore. Je connais aussi Giuly et Rothen, contre qui j’ai joué alors qu’ils étaient à Monaco et moi au PSV Eindhoven, en 2003. Et je connais le coach qui avait voulu me recruter lorsqu’il entraînait Rennes.

Paul Le Guen, justement, a déclaré que vous n’étiez pas sa priorité en attaque. Cela vous pose-t-il problème ?
Aucun. Si je signe à Paris, j’essaierai de lui prouver qu’il peut compter sur moi. Je viendrai avec beaucoup d’ambitions. Je veux aider Paris à retrouver la Ligue des champions. Avec les joueurs actuels, des joueurs de caractère, je suis sûr qu’on peut y parvenir.

La dernière fois que Paris a participé à la Ligue des champions, vous avez contribué, avec Chelsea, à l’en éliminer.
C’est vrai que j’avais joué au Parc des Princes (0-3). Je me souviens d’une atmosphère extraordinaire dans le stade. Les supporters parisiens me font penser à ceux du Partizan Belgrade ou de Fenerbahçe. Vraiment très chauds.

Si vous signez, vous êtes censé devenir le successeur de Pauleta...
(Il coupe.) Un très grand buteur. Il a marqué l’histoire du club. Mais, franchement, ça ne me met aucune pression sur les épaules. De toute façon, la pression, je la transforme toujours en énergie positive. Encore une fois, j’ai vraiment très envie de découvrir la Ligue 1.

Kezman

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 64 visiteurs en ligne - Remonter